Histoire de Douala: Les origines du Canton Akwa

Les Akwa sont issus du clan NGIE, branche cadette de l’aïeul MOULOBE EWALE. EWALE est l’ancêtre éponyme DUALA ou DOUALA

NGIE MOULOBE, marié et père de famille épanoui,se sentant à l’étroit dans la concession familiale qu’il occupe avec son frère MASSE MOULOBE (ancêtre des Bellois), tous deux fils de MOULOBE EWALE, va trouver NKU (le patriarche Bassa de Ndonga) alors, maître de cette terre côtière appelée aujourd’hui Douala.

NGIE demande au vieux NKU une parcelle de terrain pour s’y installer avec sa famille. NKU refuse, craignant que les descendants Ewale n’envahissent son territoire en conquérants.

Après plusieurs tentatives infructueuses, la persévérance de NGIE finit par fléchir l’intransigeance du patriarche Ndonga ; qui toutefois, pose ses conditions : il ne cède de l’espace que si NGIE prend sa fille MAPOK en mariage, et, s’il naît un garçon de cette union, ce dernier scellera donc définitivement les liens entre les deux familles, ainsi, NKU n’aurait plus à craindre l’expansion de la tribu MOULOBE EWALE.

NGIE prend donc MAPOK pour épouse ; et, de leur union, naît un fils à qui l’on donne le nom de NKU comme son grand-père maternel.

Pour le distinguer du vieux NKU, et aussi, préciser sa génitrice par rapport à celle des deux premiers fils de NGIE (MUTIE et KWANE), l’enfant NKU fut beaucoup plus appelé NKU à MAPOK nom de sa mère, formule traditionnelle en usage dans les mariages polygamiques, quand il y a duplication du même nom dans la lignée et cela est toujours de mise.

Ceci a amené certaines personnes à dire par erreur, que NGIE était le grand père de NKU et que MAPOK était homme, père de NKU et fils de NGIE.

En réalité, MAPOK qui par déformation linguistique devint MAPOKA, était l’épouse de NGIE et mère de NKU (donc une femme).

NGIE MOULOBE EWALE, est le père NKU déformé KUO (origine du clan BONAKU).

Ce NKU, KU ou KUO, est le père de KWA (origine de l’appellation AKWA) qui, lui, est le père du légendaire KING NGANDO AKWA, fondateur de l’institution traditionnelle SAWA appelée NGONDO. C’est ce même NGANDO AKWA qui en 1845, reçut et donna asile au célèbre missionnaire baptiste ALFRED SAKER.

Après avoir signé les premiers traités d’amitié et de commerce avec la Grande Bretagne, NGANDO AKWA meurt en juillet 1846.

NGANDO AKWA est le père du King MPONDO NGANDO, qui lui est le père de l’illustre martyr King DIKA MPONDO, signataire plénipotentiaire du traité Germano-camerounais en 1884 ; mort en déportation en terre étrangère (actuelle Guinée Equatoriale) en décembre 1916.

DIKA MPONDO, est le père de DIKA DIKA LOUIS, ce dernier : père de DIN DIKA III dont nous célébrons le Sacre du 24 au 28 Octobre 2001.

Extraits: BONAMBELA - Sacre du King AKWA 

Tu pourrais aussi aimer